Les avantages de déclarer son médecin traitant

Bien que la déclaration d’un médecin traitant soit sans contrainte, il faut savoir que ce procédé permet notamment de bénéficier d’un remboursement optimal de frais médicaux, par l’Assurance-maladie. En disposant d’un médecin particulier et déclaré auprès de l’assurance, une personne bénéficie d’un suivi médical clair et regroupé, tout au long de l’année. Cela facilite les conditions de remboursement par l’assurance, même pour couvrir des frais d’examen médical ou de soin intensif. Pour la déclaration, ci-après les procédures à suivre.

Où et comment déclarer son médecin traitant ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’y a aucun critère spécifique pour élire un médecin traitant. Cela dit, un médecin spécialisé ou un médecin généraliste peut être votre médecin personnel, et vous pouvez le déclarer comme étant votre médecin traitant. Cela, à condition tout simplement qu’il est en accord avec votre décision.

Ensuite, il faut remplir le formulaire s3704 de « Déclaration de choix du médecin traitant » en se rendant en ligne. Vous pouvez opter pour une démarche en ligne afin de vous faciliter cette tâche. Après signature de ce document, vous devez également le faire signer par votre futur médecin traitant, avant de l’envoyer à la caisse d’assurance-maladie. Il faut attendre la validation pour bénéficier d’un remboursement des frais médicaux de 70 % du tarif de base, si ce pourcentage est seulement de 30 %, dans le cas où vous avez oublié de déclarer votre médecin, à la caisse d’Assurance.

D’autres points à savoir

En cas de déménagement ou de l’arrêt d’activité de votre médecin traitant, vous pouvez changer de médecin traitant. La procédure de déclaration auprès de l’assurance reste la même, sauf qu’il faut tout d’abord avertir le docteur du moment qui vous traite. Faire de même auprès de l’assurance, à propos de votre décision. Vous devez également remplir le formulaire de la déclaration du choix de médecin, une nouvelle fois, afin de valider le changement.

À noter que les enfants moins de 16 ans sont toujours suivis par le médecin de leur tuteur ou de leur parent. Ainsi, ils n’auront pas besoin de réaliser la déclaration de médecin. À noter également qu’il faut choisir seulement un médecin traitant. De cette manière, ceux qui ont l’habitude d’aller à l’hôpital public, lors de leur consultation médicale, devront choisir un seul médecin traitant parmi les médecins qui travaillent dans le cabinet. Toutefois, il est envisageable de s’adresser à l’un des confrères du médecin, en cas d’absence de celui-ci. Cela pour un soin ou pour un examen.

Dans le cas d’une maladie plus grave, nécessitant un soin longue durée, il est également possible de recourir auprès d’un spécialiste. Ce dernier devra ensuite aviser le médecin traitant, afin de rédiger le suivi des soins et des coordinations réalisées.