Les rencontres numériques

Je me suis aperçu qu’autour de moi, beaucoup d’hommes et de femmes n’ont pas encore leur moitié… Et aujourd’hui où se rend un célibataire qui veut rencontrer quelqu’un ? Sur internet… Je me suis penché sur la question, et interroger un peu les personnes que je connais qui sont inscrits sur ces sites. Le premier constat qui est un paradoxe en soi c’est qu’ils cherchent tous quelqu’un mais qu’ils ne veulent pas de « pour la vie ».

Du site propret avec compatibilité de personnalité, où tous les mecs sont médecins, pilotes de ligne, beaux sportifs etc. et les femmes sont toutes des anciennes mannequins, bref tous tellement merveilleux, que leur seule issue c’est de passer une annonce pour trouver son double… Au site de facilité adultère, il y en a pour tous les gouts, mais au but combien ont autre chose qu’une relation sexuelle ?

Les-rencontres-numériques

De l’affection numérique

Je pense que le monde dans lequel nous vivons est tellement égoïste et individualiste, que même nos sentiments sont devenus virtuels… Rien ne vaut un bon câlin, à pleins bras… Non ? L’amour ne se comptabilise pas en «like» ou en «followers», votre vie ne s’arrête pas à votre profil Facebook. Attention je suis pour l’avancée, je trouve absolument génial de pouvoir communiquer et échanger avec le monde entier. Mais, échanger ne veut pas dire pour moi m’effacer et devenir un profil au gré de ce que les autres vont aimer ou non…

Des rencontres, j’en fais comme tout le monde mais pas par des sites, je vais boire un verre, je sors, je dine avec des amis… Bref j’ai une vie sociale, que je ne mets pas aux enchères sur la toile… Bien que tout le monde soit le bienvenu, j’essaye de faire la part des choses, pour ne pas être aspiré par le monde virtuel qui nous sollicite sans arrêt !